La question qui fâche: Où sont passés les 200 milliards « reçus » par la Grece?

Entre la politique d’austérité qui est plus austère qu’on voulait bien nous faire croire et les erreurs de calculs du FMI, samtelam sur les AZA essaie de répondre à la question qui fâche: qui s’en est mis plein les poches?

les AZA subversifs

ImageIl faut aller en Autriche pour avoir la réponse, chez ATTAC precisemment, qui ne jodle pas du tout sur le coup. Et qui a eu beaucoup de mal à trouver les détails de cette ARNAK qui , une fois de plus (mais rassurez-vous, on n’ en prend pas l’ habitude) va dans les fouilles des banksters et associés.

« Résultat : les principaux destinataires sont les banques grecques (à hauteur de 58 milliards d’euros) et les créanciers de l’État grec (pour 101 milliards), principalement des banques et fonds d’investissement.

Au moins 77% de l’aide européenne a donc bénéficié, directement ou indirectement, au secteur financier ! Seuls 46 milliards, parmi les prêts accordés par les créanciers internationaux et européens, ont servi à renflouer les comptes publics de la Grèce. Pendant la même période, l’État grec a payé 34 milliards d’euros, rien que pour les intérêts de sa dette. » nous dit Agnes Rousseau de Bastamag 

Voir l’article original 500 mots de plus

Politique d’austérité? Duperie!

Faire des erreurs est propre à toute activité humaine. Les scientifiques ne sont pas à l’abri d’une erreur, mais ils cherchent à les minimiser en répétant leurs expériences. Dans les sciences humaines – et donc inexactes – les erreurs peuvent être plus difficiles à détecter, puisqu’elles peuvent se combiner à l’inexactitude intrinsèque de la discipline.... Continue Reading →

Bloguez sur WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment cette page :