Vous croyez aux prédictions?

boeoeggLe Böögg (photo instagram ourregionzurich) a résisté au feu durant 43 minutes et 34 secondes, lundi lors de ce Sechseläuten 2016. Record de longévité battu! Selon la tradition, cela nous promet un été pourri.

Faut-il croire à la tradition? L’esprit rationnel que je suis répond bien évidemment non. Mais l’esprit critique dit que cela vaut peut-être quand même la peine de le vérifier? Les statistiques du temps écoulé jusqu’à l’explosion de la tête du Böögg se trouvent facilement, par exemple sur Wikipedia. Quant au statistiques climatiques, on trouve aussi des séries homogénéisées sur le site internet de l’office fédéral de météorologie et climatologie.

Il n’en faut pas plus pour comparer les deux séries. Graphiquement et grâce à une petite analyse de régression si nécessaire, on peut comparer la durée du Böögg avec la température moyenne sur les mois de juillet et août (pris à la station de mesure de Zürich, puisqu’on admettra que la prophétie du Böögg n’y est valable que là) ou avec la sommes des précipitations de ces deux mois.

temperature

precipitation JA

Ces deux premiers graphiques ne montrent pas de tendance particulière. On peut aussi essayer de petites régressions linéaires, mais la pente n’est dans les deux cas pas significativement différentes de 0. Cela signifie que les tant la somme des précipitations que la température sont indépendante du temps que met le Böögg pour brûler. En revanche, on constate ci-dessous que le temps que met le Böögg à exploser est corrélé, même faiblement, avec les précipitations du mois d’avril… oh, comme c’est étonnant!

precipitation avril

La rationalité est sauvée, et les superstitions sont démenties par les statistiques. Pourtant, il y a quand même une statistique intéressante dans toute cette histoire: l’évolution des températures (et précipitations) des mois de juillet et août à Zürich.

temporel

On observe très clairement un trend à la hausse des températures. Rien de nouveau sous le soleil, mais le réchauffement climatique étant tellement souvent mis en doute qu’il faut le rappeler aussi souvent que possible. Oui, la terre se réchauffe, et même un Böögg qui met plus de 40 minutes pour brûler n’y peut rien…

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: