Rencontre d’un drôle de type

Non, c’est pas vrai, vous connaissez la meilleure? Dana et Fox ont repris du service!

Ah, vous le saviez déjà? Alors ce n’est pas un scoop. Mais pour moi quand même une sacré surprise. J’ai regardé hier un épisode de la 10ème saison, en l’occurrence, le 3ème, rencontre d’un drôle de type.

xfiles

Si Mulder et Scully n’avaient pas pris 20 ans dans les dents, avec la scéne d’ouverture, on pourrait se croire revenu dans un épisode d’une des premières saisons, comme par exemple quand vient la nuit.

(lire la suite est à vos risques et péril, il est possible que je dévoile certaines choses).L’épisode est toutefois loin d’être un épisode classique. On y trouve au début un Mulder fatigué de poursuivre les big foot autour de la planète et une Scully qui le motive à partir en Oregon enquêter sur des morts mystérieuses commises par une sorte de lézard.

L’épisode est bourré d’humour un peu décalé et le surréel est poussé à l’absurde. Plus on avance dans l’absurde, plus les rôles classiques de Mulder poursuivant le fantastique et Scully cherchant l’explication rationnelle se retrouvent. Mais l’épisode prend une tournure totalement différente lorsque Mulder et la créature sous sa forme humaine se retrouvent au cimetière:

La créature que l’on a compris être un lézard-garou raconte à Mulder tout l’épisode, mais cette fois sous son propre angle de vue. On comprend alors que la créature n’est pas un homme qui se transforme en lézard à la pleine-lune, mais au contraire une sorte de lézard qui se transforme en homme…

-et pendant ce temps Scully résoud l’enquête d’une manière tout à fait classique-

…comme d’habitude, Mulder n’a vu le “monstre” que lorsque Scully n’était pas là et il n’a pas réussi à le prendre en photo. Rien de nouveau alors?

Si, un questionnement plus profond d’un Mulder fatigué de chasser les monstres qui dit adieu à la créature comme si s’était un ami ou comme s’il disait adieu à une partie de lui?

Les créateurs d’X-Files semblent comme ceux de James Bond (voir critique de Skyfall) avoir besoin de nous parler un peu plus des personnages principaux et de ce qui les anime intérieurement. Un peu comme s’il fallait compenser la superficialité de notre époque multimédia en nous rappelant qu’on peut encore s’interroger sur ce qu’on est?

A moins que ça ne soit une x-ième tentative de mettre un point définitif à la série… verdict quand j’aurai vu les 6 épisodes de la saison.

La vérité est ailleurs…

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: