Ligne 900 Zürich – Chur

Quand je voyage entre Zürich et Chur, si j’ai le choix, je me mets à gauche dans le sens de marche, c’est là que j’ai la plus belle vue sur cette ligne intéressante. Toutefois, en quittant Zürich HB, il vaut mieux être à droite: on entre bien vite dans la première partie du tunnel de base du Zimmerberg et le connaisseur du réseau ferré suisse attend avec impatience la bifurcation de Nidelbad. A cet endroit il est en effet prévu de prolonger le tunnel jusque près de Zug. On peut bien voir la bifurcation et la séparation, puis réunification des deux tunnels à voie unique peu avant Thalwil.

A partir de Thalwil, il vaut à nouveau mieux être à gauche du train. La ligne se rapproche du lac de Zürich jusqu’à le suivre de près à partir de Horgen. A Horgen, il y a aussi le bac pour Meilen qui est un point intéressant de ce parcours. En longeant le lac, on verra une succession de plages, piscines (celle de Horgen est pour ainsi dire dans le lac), places de pique-nique et belles propriétés.

IMG_2482

A Wädenswil

A Au, la ligne s’éloigne du Lac, séparée de ce dernier par une colline recouverte de vigne. Le ferrovipathe regardera plutôt à droite, car un privé a entreposé sur une voie de garage un tracteur et quelques voitures. Vient ensuite Wädenswil et sa gare tout près du lac. A Wädenswil on voit en général un train du SOB à destination de Samstagern – Biberbrugg – Wädenswil. Autrefois c’était une navette BDe 4/4, puis un colibri; mais aujourd’hui c’est un flirt qui effectue ce service.

En passant, j’ai vu à Richterswil des sculptures dans un parc, dont une symbolisant une roue dentée en pierre entre deux rails. Crémaillère éphémère ou exposition permanente, je ne le sais pas.

A Pfäffikon (SZ), retour du SOB avec la ligne ne provenance d’Arth Goldau et destination de Rapperswil – St. Gall en espérant apercevoir un Voralpen-Express. La digue à gauche en sortant de la gare, puis les voies de garage où il y a toujours quelques rames du S-Bahn de Zürich stationnées. Juste avant Lachen, on quitte la rive du Lac de Zürich pour entrer dans la plaine de la Linth.

Aujourd’hui, j’y ai croisé le RailJet, une variation bienvenue dans cette partie monotone du trajet. Le ferrovipathe attend Ziegelbrücke, car il sait qu’il y verra quelques composition du S-Bahn de Zürich, mais peut-être aussi un train marchandise ou une rame du Glarner Sprinter.

C’est avant tout l’historien ferroviaire qui est intéressé à Ziegelbrücke: à la sortie du tunnel du Biberlikopf, il espérera apercevoir l’ancien tracé en direction du village de Weesen, avant la correction de 1969. Après Weesen, c’est le tunnel du Kerenzerberg qui remplaça en 1960 la ligne au bord du lac.

IMG_2491En sortant de ce tunnel, on arrive dans la partie la plus spectaculaire de la ligne. Elle longe le Walensee au bleu si particulier et surplombé par les Churfirsten, On ne manquera pas d’essayer de voir le village de Quinten, accessible uniquement par bateau et le ferrovipathe cherchera des yeux le funiculaire de la carrière de Lochezen.

Le train arrive à Walenstadt, synonyme d’arméée pour beaucoup d’hommes suisses. Entre Walenstadt et Bad Ragaz, il y a de des deux côtés de la vallée plusieurs châteaux, ou ruines ou églises sur des petites collines ou éperons rocheux. De quoi s’occuper au long du trajet.

Sargans est à nouveau une gare pour les ferroviapthes avec la ligne de la vallée du Rhin qui part vers la gauche en arrière, la plaque tournante à droite puis la boucle de Trübbach qui permet depuis 1983 de ne plus devoir rebrousser deux fois pour aller en Autriche.

Après Bad Ragaz, la ligne franchit le Rhin et l’on se retrouve au Grisons dans les célèbres vignobles de Maienfeld et Malans. Très vite cependant, le ferrovipathe attend Landquart avec les trains du RhB et le grand dépôt à gauche. La ligne RhB s’éloigne ensuite de la ligne CFF, puis s’en rapproche, la franchit par un saut-de-mouton et le voyage s’achève déjà bientôt à Coire (Chur). On ne manquera pas les trains du RhB dans cette gare à deux écartement et en particulier ceux qui partent de la place de la gare à destination d’Arosa. Mais Coire c’est aussi l’impressionnante gare routière au-dessus des voies avec les Car Postaux qui partent tous ensemble au rythme de l’horaire cadencé.

Advertisements
Comments
One Response to “Ligne 900 Zürich – Chur”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] resterons toutefois que jusqu’à Bellinzone. De Zurich à Thalwil, la ligne est commune avec la ligne 900 en direction de Coire. Le ferrovipathe sait qu’il s’assied à droite dans le sens de marche, pour essayer de […]

    Like



Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: