L’expérience de l’usure

IMG_1823[1]Je regardais mon fils jouer avec le parcours de bille que je lui avais construit. Après quelques billes passées, l’une d’elle est restée coincée dans un angle. Un peu plus tard, une bille quittait la piste après un changement de direction.

Inlassablement, il remettait ses billes sur le parcours, bougeant un peu une pièce ou une autre. Le parcours était de nouveau bon pour quelques billes jusqu’à ce qu’à nouveau une pièce se déplace insensiblement avec le mouvement des billes et qu’une bille s’arrête à nouveau ou sorte du parcours.

C’est alors qu’il m’a dit que ça ne marchait plus, qu’il fallait ranger.

Je lui ai montré que l’on pouvait réparer le parcours. Qu’il était possible de remettre les pièces en place et que ça fonctionnerait à nouveau.

L’expérience de l’usure, nous la faisons tous au quotidien.  Trop souvent notre réaction face à l’usure est de jeter l’objet incriminé et de le remplacer par un nouveau. Pourtant, bien souvent, on pourrait aussi tenter de réparer. Même si la réparation ne tiendra peut-être pas aussi longtemps qu’un neuf, c’est tout ça de gagné et autant de déchets en moins…

J’entends la clochette qui sonne lorsque les billes arrivent au bas du parcours.

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: