Another Brick in the Wall

murAttention citoyen suisse : pleins de méchants étrangers viennent envahir ton pays, piétiner ta culture et voler ton travail. Construis-toi un mur autour de ton jardin, surmonte-le de barbelés et barricade-toi. Pour te nourrir, tu t’inventeras un nouveau plan Wahlen, fera travailler tes enfants et te rationnera pour tenir le siège le plus longtemps possible. Avant que tes ressources ne s’épuisent totalement, tu creuseras une brèche dans ton mur d’enceinte et découvrira qu’il n’y a pas d’ennemi, que personne ne t’assiégeais, tout n’était que poudre aux yeux, stratégie électoraliste, maintien de climat de peur pour mieux te contrôler.

L’initiative de l’UDC pour limiter l’immigration massive sur laquelle nous voterons le 9 février est une juste une autre brique dans le mur que nous construisons. La brique qui fera déborder le vase de la patience de nos partenaires européens et nous enfermera peut-être définitivement ?

Limiter l’immigration comme le demande l’initiative est contraire à la libre circulation des personnes et signifie la fin des accords bilatéraux entre la Suisse et l’UE. Pas grave dites-vous ? Par exemple :

  • Fin de l’accord sur le trafic aérien = grounding programmé pour Swiss
  • Fin de l’accord sur les marchés publics = les entreprises suisses ne pourront plus participer à des appels d’offre dans l’UE. Combien de contrats perdus et combien d’emplois
  • Fin de l’accord sur les obstacles techniques au commerce = pour chaque produit qu’une entreprise suisse voudra exporter, elle devra le faire homologuer séparément dans chaque pays. Un obstacle quasi insurmontable pour notre industrie exportatrice. Combien d’emploi sommes-nous prêts à sacrifier pour ne pas avoir à croiser trop d’étranger ?
  • Fin de l’accord sur la libre-circulation des personnes = qui remplacera le personnel soignant dans nos hôpitaux, les spécialistes dans l’industrie horlogère que nous avons oublié de former, les emplois que nous considérons comme inférieurs ?

et je ne parle pas de la collaboration policière, des médias, de la défense européenne, des transports terrestres, etc…

Avant de poser une nouvelle brique le 9 février prochain, voyons tout ce que nous risquons de perdre. Votons tous ensemble NON à l’initiative contre l’immigration massive. Ne laissons pas l’UDC nous emmurer.

Advertisements
Comments
One Response to “Another Brick in the Wall”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] menée contre l’initiative de l’UDC contre l’immigration de masse. L’occasion de citer mon article du 9 janvier et de rappeler à chacune et chacun de ne pas se laisser abuser par les slogans […]

    Like



Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: