Quod abundat non vitiat

IMG_1441Abondance de biens ne nuit pas dit le proverbe.

Ne nuit peut-être pas directement à celui qui accepte par mesure de prévoyance ce dont il a déjà en abondance, mais nuit assurément à la planète dans son ensemble, à l’équilibre entre les continents et à la solidarité.

Alors que dans certaines parties du globe on se réveille en ne sachant pas si on aura à manger jusqu’au soir, dans d’autres, on invente des plateformes d’échange pour se débarrasser des aliments encore sains dont on n’a plus besoin, sans avoir la mauvaise conscience de les jeter. Absurdité de notre système de surconsommation peut-être, mais au moins une initiative qui permettra d’aider ceux qui chez nous en ont besoin.

Depuis hier, la plateforme myfoodsharing.ch (sur un concept qui existe déjà depuis longtemps chez nos voisins allemands et autrichiens) s’est ouverte en Suisse. En s’y enregistrant gratuitement, il est possible de mettre à disposition de la communauté les aliments dont on n’a plus besoin, ou chercher des paniers si l’on manque de ceci ou cela.

Echanges alimentaires pour aisés dans un monde de surabondance, on peut douter que la nourriture arrive effectivement à ceux qui en ont réellement besoin, mais c’est tout de même un signe intéressant et peut-être un appel à la prise de conscience: soyons attentif à n’acheter que ce dont nous avons réellement besoin, sans nous laisser piéger par le marketing des géants alimentaires et les arnaques pour consommateurs trop pressés.

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: